Dignité de la Personne en Fin de Vie : pourquoi nous soutenons Nicolas SARKOZY

16 Avr

Fin de vie - Dignité de la Personne - Catholiques avec Sarkozy

Le chrétien ne peut rester insensible face à un sujet aussi fondamental que l’euthanasie. Légaliser l’euthanasie, c’est affirmer que le prix de la vie d’un homme est relatif.

Légaliser l’euthanasie, c’est prendre le risque de tuer certaines personnes parce que leur maladie dérange, parce que les situations de déchéance ne sont pas acceptées par la société.

Légaliser l’euthanasie, c’est un premier pas vers une société eugéniste où les familles et amis pourraient subir des pressions pour des motifs économiques.

L’Eglise prône une solution équilibrée : ni euthanasie, ni acharnement thérapeutique mais une troisième voie : le développement des soins palliatifs. Cette voie est celle de Nicolas SARKOZY.

« Toute personne, quel que soit son âge, son état de fatigue, son handicap ou sa maladie, n’en garde pas moins sa dignité. Pour cette raison, « l’euthanasie est une fausse solution au drame de la souffrance, une solution indigne de l’homme » (Benoît XVI) car elle vise, sous prétexte de compassion, à abandonner les personnes au moment où elles ont le plus besoin d’aide et d’accompagnement. L’arrivée de générations importantes dans le grand âge doit inviter la société à une plus grande solidarité. Le développement des soins palliatifs, fruit d’un progrès éthique et scientifique, doit être poursuivi pour que tous ceux qui en ont besoin puissent en bénéficier. »

Conférence des Evêques de France
Un vote pour quelle Société ?
3 octobre 2011

Dignité de la Personne en fin de Vie - Catholiques avec Sarkozy

« L’euthanasie légalisée risquerait de nous entraîner vers des débordements dangereux et serait contraire à notre conception de la dignité de l’être humain. La loi Leonetti est parfaitement équilibrée, elle fixe un principe, celui du respect de la vie. Pour le reste, laissons place au dialogue entre le malade, sa famille et le médecin. Cela s’appelle faire preuve de compréhension et d’humanité. On n’est pas obligé de légiférer sur tout et tout le temps. »

Nicolas SARKOZY
Interview au Figaro Magazine
10 février 2012

« Je proposerai que toute personne majeure en phase avancée ou terminale d’une maladie incurable, provoquant une souffrance physique ou psychique insupportable, et qui ne peut être apaisée, puisse demander, dans des conditions précises et strictes, à bénéficier d’une assis- tance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité. »

François HOLLANDE
Proposition 21 du projet

NKM question Hollande euthanasie
Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, porte-parole de Nicolas SARKOZY, interpelle le candidat socialiste.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :