Archive | Famille RSS feed for this section

2nd tour de l’élection présidentielle : un message de l’Alliance VITA

3 Mai

Tableau Alliance VITA 2nd tour

Résolument indépendante de tout parti politique et solidaire des plus fragiles, Alliance VITA constate que, sur deux questions de société essentielles (fin de vie et droits de l’enfant), les programmes de Nicolas Sarkozy et de François Hollande divergent radicalement. 


Contrairement au candidat UMP, le candidat socialiste a inscrit dans ses engagements pour la première année du quinquennat deux graves dérives : l’euthanasie et le « mariage » homosexuel assorti d’un droit d’adopter des enfants et, pour deux femmes, d’accéder à la procréation artificielle. Ces projets de réforme sont contraires aux droits fondamentaux de la personne humaine :

– droit des personnes âgées, malades ou dépendantes d’être accompagnées et soignées jusqu’au terme naturel de leur vie, sans acharnement thérapeutique ni euthanasie ;
– droits des enfants d’être conçus et élevés – sauf accident de vie – par un père et une mère.

Ces deux transgressions sans précédent provoqueraient un nouveau basculement de société en bouleversant l’organisation sociale, avec de graves répercussions sur la politique familiale, économique, de santé,  la lutte contre la précarité, etc.

Fondée sur la protection de la vie et de la dignité humaines, Alliance VITA n’a pas vocation de donner des consignes de vote. Cependant, face à des perspectives très difficilement réversibles, et dont les victimes seraient les personnes les plus vulnérables, VITA ne peut qu’appeler chaque électeur à refuser les transgressions historiques annoncées par François Hollande, ce qui nécessite de porter sa voix sur Nicolas Sarkozy.

De plus, VITA met en garde contre la tentation du vote blanc, inefficace au moment où il est vital de s’engager contre ces graves dérives. 

VITA a travaillé au jour le jour pendant le quinquennat qui s’achève pour faire avancer la cause de la vie. Quel que soit le vainqueur du scrutin du 6 mai 2012, elle restera vigilante et mobilisée auprès des responsables politiques pour une société solidaire des plus fragiles.

Publicités

Accueil de la Vie : Nicolas SARKOZY répond à Catholiques en Campagne

27 Avr

Nous vous invitons à prendre connaissance du questionnaire du collectif « Catholiques en Campagne » adressé aux deux candidats présents au second tour de l’élection présidentielle. Seul Nicolas SARKOZY y a actuellement répondu.

Vous y trouverez ainsi les réponses apportées par le Président-candidat Nicolas SARKOZY en particulier sur la question de l’Accueil de la Vie dès sa conception.

S’il reste encore beaucoup à faire, nous ne pouvons que nous réjouir de la prise de conscience en faveur d’une diminution du nombre d’avortements, d’un accompagnement des femmes en difficulté, d’un apprentissage de la sexualité et d’une responsabilisation des jeunes en lien avec leur famille.

Autant de points qui tranchent radicalement avec le programme du candidat socialiste.

Nicolas Sarkozy avortement accueil de la Vie Cathos avec Sarko

Retrouvez la Profession de Foi de Nicolas SARKOZY pour le 2nd tour

25 Avr

Profession de Foi 2nd tour Nicolas Sarkozy

Retrouvez et partagez la Profession de Foi de Nicolas SARKOZY pour le 2nd tour de l’élection Présidentielle.

Trois prêtres donnent leur éclairage sur le second tour

24 Avr

Réflexion vote

L’abbé Ribeton, supérieur général du district de France de la FSSP ; l’abbé Coiffet, co-fondateur et ancien supérieur général du district de France de la FSSP ; l’abbé de Tanoüarn, responsable du Centre Saint-Paul à Paris, donnent leur avis sur le 2nd tour.

« Il ne faut pas oublier que, lorsque les Eglises et les communautés ecclésiales interviennent dans le débat public, en exprimant des réserves ou en rappelant certains principes […] Ces interventions ne visent qu’à éclairer les consciences, en les rendant capables d’agir de manière libre et responsable, conformément aux exigences de la Justice, même si cela peut entrer en conflit avec des situations de pouvoir et d’intérêt personnel. » 

Benoît XVI, 30 Mars 2006.

Les présentes réflexions ne visent en aucun cas à imposer pour qui voter ou à donner des consignes de vote, mais plutôt à considérer le Bien Commun pour notre pays.

Il est nécessaire d’établir ce qu’un catholique doit connaître et savoir pour mieux le défendre dans sa pratique. Il est clair qu’il doit refuser toute forme de collectivisme marxiste, qu’il soit radical ou présenté de manière édulcorée. Si ce point est évident pour tout catholique conséquent, il faut également souligner que, dans les circonstances présentes, les programmes des candidats qui demeurent en lice en vue de l’élection présidentielle sont à examiner attentivement d’après les exigences du Bien Commun et de la loi naturelle. Or, de manière patente, l’un des programmes proposés, porté par le candidat socialiste, démontre une volonté évidente de rupture avec les éléments premiers du Droit Naturel ; les conséquences de l’application d’un tel programme seraient dramatiques pour la vie quotidienne comme pour l’avenir des Français.

• Le respect de la vie, déjà fort malmené, va totalement disparaître : avortement et euthanasie, manipulations et expériences diverses sur l’embryon : non seulement leur autorisation sera plus largement étendue, mais il est clair que tout sera fait par voie d’autorité pour formater les consciences dans la « culture de mort ».

• De même pour la famille : le programme socialiste établit clairement la fin de la famille naturelle par l’acceptation de l’union homosexuelle et l’adoption des enfants par les tenants de ce genre d’union ; sans oublier le projet de scolarisation obligatoire des enfants dès l’âge de 3 ans, manifestant implicitement la volonté de réduire et faire disparaître peu à peu la responsabilité essentielle des parents vis-à-vis de leurs enfants. Dans la même ligne, les parents seront impuissants pour contrer « l’éducation sexuelle » imposée à leurs petits.

• Quant à l’école, seront tués dans l’œuf tous les efforts consentis ces dernières années pour proposer aux familles des écoles dignes de ce nom : les écoles hors contrat peuvent légitimement s’inquiéter de leur avenir. Elles seront sinon interdites, du moins asphyxiées financièrement par le retrait des avantages fiscaux pour leurs bienfaiteurs.

Ces points essentiels ne peuvent être soumis à un quelconque marchandage, car ils sont l’expression même de la Loi Naturelle dont dépend le Bien Commun de la société.

A travers le vote, chacun doit exprimer dans la liberté sa responsabilité. Mais cette liberté n’est véritable que dans le respect des points soulignés ci-dessus, car ils engagent l’avenir de notre patrie comme de chacun de nous. »

Retrouvez ce qui a changé depuis 2007 avec Nicolas Sarkozy !

20 Avr

Bilan Nicolas Sarkozy

A J-2 du 1er tour, retrouvez le bilan de Nicolas Sarkozy (thématique et par département).

(DOCUMENT) – Tableau Alliance VITA : Accueil de la Vie

19 Avr

L’Accueil de la Vie est une question fondamentale pour tous les chrétiens. Elle constitue un pilier fondamental de toute politique qui cherche à promouvoir le Bien Commun.

Nous vous proposons de découvrir le tableau réalisé par l’Alliance VITA (leur site) qui reprend les positions des 10 candidats du 1er tour à l’élection présidentielle sur le respect de la vie et de la dignité humaines, selon quatre critères :

– Fin de vie et euthanasie ;

– « Mariage » homosexuel ;

– Adoption et Assistance médicale à la procréation (AMP) pour deux personnes de même sexe ;

– Avortement.


Tableau Alliance VITA 2012 - Accueil de la Vie

(vert foncé, vert clair, jaune, orange foncé)

Famille : pourquoi nous soutenons Nicolas SARKOZY

15 Avr

Nicolas SARKOZY soutient et promeut la famille grâce à une politique familiale généreuse et efficace, à l’augmentation du nombre de solutions de garde pour les plus jeunes et à une meilleure conciliation entre vie familiale et vie professionnelle.

 

« La famille, fondée sur l’union durable de l’homme et de la femme doit être aidée économiquement et défendue socialement car, à travers les enfants qu’elle porte et qu’elle éduque, c’est l’avenir et la stabilité de la société qui sont en jeu. »

Conférence des Evêques de France
Un vote pour quelle Société ?
3 octobre 2011

 Famille - Enfance - Cathos avec Sarko

« La famille, le mariage, restent des repères, restent des références profondément ancrées dans notre conscience collective et qui font partie de notre identité, nous ne voulons pas que l’on sacrifie notre identité à la mode du moment. »

Nicolas SARKOZY
Marseille 20/02/2012


Politique familiale : la famille aidée économiquement et défendue socialement 

Dans notre pays, les crédits consacrés à la politique familiale ont augmenté de 8% depuis 2007, et représentent 5,1% du PIB en 2010, contre 2,5% en moyenne dans les autres pays européens !

Nicolas SARKOZY réaffirme son attachement au quotient familial

La politique familiale est universelle toutes les familles font l’objet de la même attention. Une attention toute particulière est portée aux familles les plus en difficultés et aux familles monoparentales. En France, Depuis 2008, les allocations familiales sont revalorisées en fonction de l’inflation (+ 1,5 milliard d’euros). En 2012, elles continueront de progresser de 1%, soit davantage que la croissance.

Nicolas Sarkozy soutient la Famille - Cathos avec Sarko

Solutions de garde : promesse tenue ! 200 000 solutions nouvelles crées depuis 2007

Nicolas SARKOZY s’était engagé à ouvrir 200 000 solutions de gardes supplémentaires pour accorder aux parents un libre choix : celui de travailler ou de rester à la maison pour élever leurs enfants. L’objectif a été atteint, ce qui représente un effort de 1,3 milliard d’euros.

Mères actives soutenues

La politique familiale soutient l’émancipation de la femme : alors que son taux de natalité est parmi les plus élevés d’Europe, le taux d’activité des femmes de 25 à 49 ans est également l’un des plus élevés d’Europe avec 81.9% de femmes actives.

Retraites des mères revalorisée

La réforme des retraites de 2010, en plus de garantir les retraites de nos enfants, améliore la retraite des mères, en prenant en compte leurs indemnités de maternité dans le calcul de leur pension de retraite.