Archive | Travail et justice sociale RSS feed for this section

Solidarité : focus sur le bilan et les propositions de Nicolas SARKOZY

1 Mai

Bilan France pays généreux

Depuis 2007, 25 000 places supplémentaires ont été ouvertes pour l’hébergement d’urgence. Un plan exceptionnel d’humanisation et de rénovation des foyers a également été lancé. Cela représente 170 millions d’euros d’investissement de l’Etat.

L’aide à la complémentaire santé a été multipliée par 2 pour les plus démunis, afin que chacun puisse être en mesure de soigner.

Au niveau européen, la France s’est battue afin que le Programme européen d’aide aux plus démunis (le PEAD), soit reconduit pour 2 ans, alors que plusieurs Etats membres souhaitaient le remettre en cause. L’enveloppe PEAD attribuée à la France sera augmentée, passant de 16 millions à 70 millions d’euros.

Le Programme National d’Aide Alimentaire (PNAA) a quant à lui été doté de 4 millions d’euros en 2010 (contre 2,6 millions d’euros en 2007). Le Plan de Relance a prévu une enveloppe de 20 millions d’euros pour les associations caritatives.

En dépit du contexte budgétaire et du nécessaire « rabotage » des niches fiscales, la « niche Coluche », qui permet aux donateurs d’obtenir une réduction d’impôt, a été préservée. Par cette réduction d’impôt, l’Etat apporte chaque année un milliard d’euros aux associations.

Le programme de Nicolas SARKOZY propose :

– d’instaurer un droit à la formation pour tous les chômeurs et l’obligation pour eux d’accepter un emploi qui correspondra à la qualification qu’ils auront acquise (point 8),

rendre obligatoire pour les bénéficiaires du RSA d’effectuer 7 heures d’activité d’intérêt général par semaine (point 7)

ne plus accepter qu’un seul enfant rentre au collège sans savoir lire, écrire et compter, en prenant systématiquement en charge les élèves de maternelle ou de CP en grande difficulté au collège (point 17),

accroître la présence des professeurs en dehors des heures de cours pour soutenir les élèves qui en ont besoin, en contrepartie d’une augmentation de leur rémunération (point 18),

accroître de 30% dans les trois prochaines années les droits à construire pour augmenter l’offre de logements et faire ainsi baisser les prix (point 20)

Retrouvez l’intégralité du bilan et le programme de Nicolas SARKOZY
Publicités

Retrouvez la Profession de Foi de Nicolas SARKOZY pour le 2nd tour

25 Avr

Profession de Foi 2nd tour Nicolas Sarkozy

Retrouvez et partagez la Profession de Foi de Nicolas SARKOZY pour le 2nd tour de l’élection Présidentielle.

Retrouvez ce qui a changé depuis 2007 avec Nicolas Sarkozy !

20 Avr

Bilan Nicolas Sarkozy

A J-2 du 1er tour, retrouvez le bilan de Nicolas Sarkozy (thématique et par département).

Travail et Justice sociale : pourquoi nous soutenons Nicolas SARKOZY

16 Avr

La position de l’Eglise est claire : en travaillant, l’Homme accomplit le projet que Dieu a pour lui. Toute politique qui entretiendrait une dépendance de la personne vis-à-vis de l’Etat est donc contraire à que nous pensons « bon » pour l’homme.

Depuis 2007, l’action de Nicolas SARKOZY témoigne de son attachement à la valeur Travail (mise en place du service minimum dans les transports et les écoles…). Et alors que le programme de François HOLLANDE regorge de propositions encourageant un assistanat irresponsable (création de 150 000 emplois d’avenir, de 500 000 contrats aidés…), Nicolas SARKOZY prévoit d’encourager le travail de tous par des mesures fortes, comme l’obligation de travailler 7 heures minimum par semaine pour toucher le RSA.

Travail et Justice Sociale - Cathos avec Sarko

« Le travail demeure une nécessité fondamentale pour la structuration de la personne. C’est pourquoi l’objectif de toute politique économique doit être d’offrir à tous ceux qui se présentent, et en particulier aux jeunes, une perspective de travail et une véritable préparation à l’emploi. Une politique économique qui se résoudrait au maintien dans la dépendance vis-à-vis de l’État serait contraire à cet impératif. »

Conférence des Evêques de France
Un vote pour quelle Société ?
3 octobre 2011

« La crise sans précédent que nous vivons, c’est d’abord une crise du travail. C’est une crise de la suprématie accordée à la spéculation et à la rente sur le travail. C’est une crise de l’assistanat qui avait fini par payer davantage que le travail. C’est une crise de la représentation du monde dans laquelle l’Homme n’avait plus la première place. C’est une crise qui sanctionne l’oubli de l’Homme dans l’économie et dans la société. »

Nicolas SARKOZY
Discours de Lille
23 février 2012

Sarkozy entreprise